AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  







Partagez|

Sable PV.Acedia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Gabriel
Membre
avatar

Membre

Âge : 21
Messages : 53
Pixels : 26475
Avatar : N - PKM.
Hobbies : Rp, dessin, lecture, mangas ect...
Localisation : Hin Hin Hin.
Humeur : En cure de motivation.

PERSONNAGE
Classe: Ranger
Statut: //
Inventaire:

MessageSujet: Sable PV.Acedia Jeu 22 Sep 2011 - 14:08



Il attrapa une poigné de sable. Les minuscules grains crissèrent sous sa paume les compressant entre eux. Mais peu à peu il relâcha la pression pour les laisser couler et s’échapper avec fluidité de son emprise. Coulant pour former une petite pyramide friable à la surface de la plage, uniquement visible par les contrastes de lumière que lui offrait sa forme. Il recommença son geste, appréciant le contact des petits bouts de corail contre sa peau sensible. Ils le chatouillaient légèrement, agréablement. Et il le regarder s’écouler, fuyant avec grâce. Tombant régulièrement, fatalement, sans que rien ne les en empêche, rejoignant leur mère dorée. Mer qui coulait sous ses pieds, s’insinuant entre ses orteils, s’infiltrant avec une passivité naturelle dans ses vêtements, entre les plis de sa peau. Jouant le rôle qui lui était destiné. Calme océan, sensible mais apaisé, jouant gentiment à pénétrer dans tout ce qui venait se poser sur lui. Une eau faite de milliers de différents individus, se laissant emporter par leur masse, si infime soit-elle à l’échelle d’un unique grain. Mais ensemble ils étaient un tapis profond et au caractère doux, accueillant, mais aux poils un peu envahissants.

Gabriel rouvrit sa main. Une cascade s’écroula avec de multiples bruits infimes. C’était un peu comme tenir le contenant d’un sablier et de pouvoir le maîtriser. Le temps reste fatal. Et fatalement, il finissait par perdre son emprise dessus. Comme il ne pouvait pas contrôler le temps qui c’était écoulé depuis qu’il était là. Il avançait sans lui demander son avis. Et depuis deux ans il lui laissait, comme toujours, le soin de le combler comme il pouvait. Il y avait les X-Laws pour l’équilibrer. Il y avait Thomas pour lui rappeler que ce n’était pas un rêve éveillé, et que tout ce qu’il faisait avait des conséquences, que le monde dans lequel il évoluait n’était plus virtuel. Et que chacun de ses gestes étaient importants comme si cela avait été sa vraie vie. Chaque mouvement devait être mesuré. Une brèche s’ouvrit dans sa sérénité. Sa tristesse l’accablait de nouveau. Les yeux du brun qu’il aimait lui manquaient. Qu’ils soient accusateurs, remplit de haine ou heureux. Sa douleur et le temps avait fini par lui faire même regretter la douleur que pouvait lui apporter l’un de ses regards corrosifs. Il voulait juste un regard.

Et il l’admettait avec un désespoir retentissant.

S’il était là, loin de sa guilde, ses amis, ses préoccupations ce n’était certainement pas pour s’amuser dans le sable, ni se livrer à des pensées tristes et insoutenables. Il y avait assez d’eau dans le lac sans qu’il ait besoin d’y rajouter ses larmes. Il attendait un homme qui pourrait lui donner des informations. Dans le but de d’effectuer une mission que lui avait assigné Michael. Les informations et l’influence, les deux allaient ensemble, pour pouvoir contrôler et imposer ses idées, il fallait toujours en savoir plus, pour prendre de court l’adversité ou les avis divergeant de leur but. Ce qu’il faisait avec virtuosité, mais évitant la manipulation facile. Le ciel était mauve, sans nuages, le soleil brillait à la surface de l’horizon, le recouvrant d’une couche de lave illuminée, s’étendant sur toute sa longueur comme de la patte à tartiner. Les eaux fluides du lac Lémurie ondulait sous la lumière de l’astre s’éteignant au fur et a mesure que les minutes passaient, une fois de plus inévitablement.

Des pas amortits par le sable se firent sentir derrière lui. Rouvrant les yeux il se retourna.
Revenir en haut Aller en bas
Acedia
Membre
avatar

Membre

Messages : 9
Pixels : 26255
Avatar : Création de Kana
Localisation : Dans une Pokéball
Humeur : En mode «Flan» owo

MessageSujet: Re: Sable PV.Acedia Jeu 22 Sep 2011 - 18:06




    Acedia déambulait en direction du lac, elle aimait bien cet endroit c'était calme tout comme les personnes qui le fréquentaient. Ici on ne cherchait pas à savoir qui était le plus fort ou quelle guilde était la plus huppée, c'était tout simplement neutre et serein. Bien sûr on était jamais à l’abri d'une altercation ou d'une petite engueulade mais l'ambiance générale était paisible. Seul le bruit des petites vagues ruisselants sur la plage et la discussion de certains joueurs entre eux troublait la quiétude. Il faut dire que le niveau des bestioles qui trainaient dans le coin n'étaient pas des moindres ce qui réduisait considérablement le nombre de personnes aptes à les faire disparaitre, donc apte à fréquenter les rives du lac. Acedia venait souvent ici, tremper ses pieds dans l'eau fraiche et se réjouir du fabuleux paysage qu'offrait ce lac. D'ailleurs en ce début de soirée il était particulièrement joli avec ses teintes violacées et le soleil couchant qui s’étalait littéralement sur le ciel.

    Comme beaucoup de joueur sur Agora Acedia venait ici pour faire le point, se sentir tranquille et réfléchir sur ce qui allait advenir. Car même si elle se fichait un peu de ce qui pouvait lui arriver, elle savait bien qu'une éternité pouvait s'écouler avant qu'elle sorte d'ici. Mais à vrai dire elle n'avait aucune motivation pour ce sortir de cette réalité fictive. Aucun amour perdu ne l'attendait de l'autre côté, aucune famille ne la pleurait, elle ne possédait même pas un petit chat, chien ou autre animal de compagnie qui pourrait ressentir le manque de sa présence. La demoiselle poussa un soupir, elle avait décidée de ne surtout pas s'apitoyer sur son sort et elle n'allait pas rompre sa conviction comme ça. Elle se concentra sur son planning du lendemain, car même si elle était coincée dans un jeu, elle ne chômait pas ! Elle tenait un rôle important au sein de sa guilde et cela engendrait pas mal de responsabilités.

    Une légère brise souleva ses cheveux noirs et plongée dans ses réflexions elle se dirigea lentement mais surement vers la plage. Apparemment quelqu'un avait fait le ménage dans cette zone car pas un seul monstre ne pointait le bout de son nez, tant mieux car Acedia n'avait pas vraiment envie de se battre. Quand elle releva la tête et daigna enfin s'intéresser à ce qui l'entourait elle vit qu'elle se trouvait devant un parfait inconnu qui lui tournait le dos, tranquillement assis sur la plage. Elle resta un instant incrédule, ne sachant pas trop ce qu'elle devait faire car il fallait dire qu'elle ne s'attendait pas à cela. Un froncement de sourcil plu tard, une phrase sortie de sa bouche.

    "Alors ? On déprime au bords de plage ?"


    Même si elle n'avait distinguée qu'une touffe de cheveux vert -fort jolis à son gout- la position qu'avait adoptée le jeune homme -d'après ce qu'elle pouvait en voir- laissai entendre que lui aussi pensait, ou tout du moins profitait des derniers rayons du soleil. Enfin, elle n'avait pas vraiment sue quoi dire, elle était prise au dépourvue ne s’attendant vraiment pas à se retrouver nez à nez avec une personne inconnue. Elle lança un regard dur à son interlocuteur histoire de lui faire comprendre qu'il n'avait pas intérêt à lui chercher des noises et qu'elle non plus n'était pas là pour ça. Elle déporta ensuite ses orbes bleus sur l'immensité du lac qui s’étendait devant elle.
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel
Membre
avatar

Membre

Âge : 21
Messages : 53
Pixels : 26475
Avatar : N - PKM.
Hobbies : Rp, dessin, lecture, mangas ect...
Localisation : Hin Hin Hin.
Humeur : En cure de motivation.

PERSONNAGE
Classe: Ranger
Statut: //
Inventaire:

MessageSujet: Re: Sable PV.Acedia Ven 23 Sep 2011 - 19:06

C’était une jeune femme, tout du moins en age morphologique, qui se profilait non loin de lui. La peau blanche et sans défaut apparents, à la texture assez fragile. D’assez long cheveux noir corbeau lui tombant sur les épaules jusqu'à sa poitrine. Elle était un oiseau noir sur l’or doux et paisible de la plage. De mauvaise augure ? Il ne se permettrait pas d’en juger immédiatement. Seul un ressentiment infime lui vint à l’esprit, une impression de connaître ce visage et cette petite silhouette, fine vêtue d’habit amples, mais il n’en doutait pas, qui devait abriter une combattante assez élevée. Ce qu’insinuait sa présence sur cet oasis de sable. Ce petit coin tranquille et paisible n’était réservé qu’aux joueurs sachant se débarrasser des monstres se prélassant dans les alentours. Chacun voulant sa petite place au soleil. Les bestioles qui régnait sur le côté soleil défendait assez bien leur bout de paradis ensoleillé. Gabriel n’en avait pas croisé, mais ne doutait pas de leur présence. Ainsi il avait au préalable posé quelques pièges uniquement destinés à ces derniers. Il ne voulait pas être dérangé par des étoiles de mer rose voulant en découdre à tout prix avec lui, quitte à se faire un maillot de bain coquin avec leur cadavres.

De loin il pouvait apercevoir de grand yeux d’un bleu intense. Il aurait eu besoin de quelques bouteilles pour admettre qu’elle était jolie, mais uniquement parce que il n’y avait qu’un seul homme qui occupait ses pensées. Et qu’il ne se serait pas permit de dénigrer la place au sommet qu’il occupait. Mais l’heure n’était pas à la beuverie dont il, à vrai dire, n’était pas un habitué. A un tel point qu’il était assez sensible à l’alcool. Un verre, deux verre, une vitre. Thomas trouvait ça drôle, mais il n’en menait pas large après un peu plus de boisson. Épine. Pic de regrets. Il chassa son visage de ses pensées pour mieux dévisager l’inconnue. Son visage afficha une expression troublée. Celle de la personne qui ne sait pas trop comment réagir face à une situation certainement qualifiable d’étrange. Un type sur la plage entrain de remuer les grains de sable avec sa main, avec lassitude, remuant de sombres songes, fantasmes et pensées beaucoup trop vraies à son goût. Un courant d’air agita les plumes couleur nuit de son boa. Sa longue tignasse s’envola un instant, emportée, libérée de l’étreinte de la pesanteur recrée à la perfection. Si parfaitement qu’il doutait souvent de la réalité de ce monde. Il sentait l’air sortir de ses poumons, sa voix faire vibrer ses cordes vocales, les fines cavités de ses mains frotter contre le sable. Tout cela comme si c’était bien vrai. Ce fut cependant pas un souffle assez puissant pour qu’un nuage de sable s’envole et vienne lui offrir un baiser mordant, réveillant la scène.

La brune plissa les muscles de son front et ses sourcils s’arquèrent. Elle lança :

"Alors ? On déprime au bords de plage ?"

Il avait l’air de déprimer ? Il réprima un soupçon de panique à l’intérieur de son être. Découvert par hasard dans un instant de faiblesse. Il ne cachait pas ses défauts ni ses hantises mais avait pour habitudes de les garder secrètes, ou tout simplement de ne pas se faire de soucis avec. Notre verdoyant ne souhaitait pas accorder trop d’importance à cela. Il avait pour devise ne pas se compliquer la tête et de rester ainsi simple et concis. Il remarqua qu’elle avait sûrement déduit ça à tout hasard. Il ne devait pas faire une tête très joyeuse ou totalement en admiration devant le coucher de soleil qui tombait dans une ultime supplique dans son dos. Honnêtement il n’accordait pas une importance particulière à l’effet qu’il pouvait faire à cette inconnue en cet instant précis. Ce n’était pas de la négligence ou même de l’indifférence pour elle. Il était juste posé, tranquille, serein ou presque. C’est ce dont il s’imprégnait d’être. Il planta sa main dans le sol pour s’assurer une position plus confortable, celle de la colonne vertébrale tordue sans point d’appuis dont l’équilibre résidait sur les muscles gainé de son ventre ne le mettait pas très à l’aise. Il se retrouva beaucoup plus reposé avec un soutient pour se poser.

Il songea à lui donner une réponse. Évoluant de mentalité dans son esprit et donc influant sur la réponse honnête – par principe- qu’il pouvait lui donner. Gabriel s’accorda une promesse rassurante sur son avenir avec Thomas. Étouffant sa prière désespérée pour qu’elle s’accomplisse. Il le retrouverait. Il détruirait Love Machine de ses propres mains. Et c’est sur cet élan de détermination qu’il lui répondit avec un moue modérément curieuse, mesurée :

« Non pas vraiment. » Menteur.Il musela la conscience qui animait le débat entre sa tristesse et sa personnalité posée et mature.

Il se tut, jugeant qu’il n’était pas nécessaire de dire plus. Elle ne l’intéressait que modérément. Il attendait un homme qui lui dirait tout ce qu’il voulait entendre. Et il était bien précisé que ce serait un trentenaire barbu qui prendrait contact avec lui. Notre X-law était tout simplement concentré sur la mission qu’on lui avait confié, et comptait bien l’achever dans les temps. Cette fille était peu être une connaissance intéressante à faire. D’ici là il voulait voir comment elle réagirait, lui n’était pas contre la discussion, ni l’ouverture à de nouvelles personnalités et personnes d’origines différentes. Il patientait pour autre chose et aimait bien marquer une frontière bien nette entre boulot et relations. Peu être un peu abusivement, même s'il avait du mal à l'admettre.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sable PV.Acedia

Revenir en haut Aller en bas

Sable PV.Acedia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Inner Universe :: Bord du lac-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit