AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  







Partagez|

L'Alcool est un Excellent Désinfectant Recommandé pour les Convalescents Ignorants ! [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Mancinia
Membre
avatar

Membre

Âge : 26
Messages : 74
Pixels : 26640
Avatar : Austria (Féminin) d'Axis Powers Hetalia.
Hobbies : Écriture ♥
Localisation : Pourquoi, tu envisage de m'écrire ?
Humeur : Éprouve vaguement des envies de meurtres...

PERSONNAGE
Classe: Évêque
Statut: //
Inventaire:

MessageSujet: L'Alcool est un Excellent Désinfectant Recommandé pour les Convalescents Ignorants ! [Libre] Sam 3 Sep 2011 - 15:57

La fenêtre laissait filtrer les premiers rayons du soleil qui venaient illuminer le corps inerte d'une jeune femme, simplement vêtue d'une courte chemise de nuit en soie bleue. Cette clarté mettait ses courbes en valeur sans la moindre violence, tandis que son visage était encadré par un trésor de chevelure brune qui se déployait sur l'oreiller. Éveillée par ce minuscule rai de lumière sur le visage, Mancinia se redressa sur son lit et s'étira longuement, félinement, secouant légèrement sa tignasse décoiffée avant de daigner quitter ses draps, pour peu qu'ils ne tentent pas de la retenir prisonnière, la demoiselle s'étant emmêlé dedans durant la nuit ! Alors qu'elle se rendait dans la salle de séjour pour entrouvrir la fenêtre sans prêter gare aux regards surpris, elle profita d'une légère brise matinale quelques instants avant de prendre l'initiative d'aller se changer et de se vêtir de quelque chose de plus décent, il était évident qu'elle ne pouvait servir ses clients dans cette tenue...Quoique. L'idée était légèrement tentante parfois, rien que l'idée de voir leur visage béats la laissait en proie à des fous rires incontrôlable ! Cette journée s'annonçait dans la lignée des autres, une routine quotidienne s'était installée dans sa vie. Ange in Wonderland accaparait une bonne partie de son temps...Avait - elle dit routine ? Diantre, non ! Aucune journée n'était dans la lignée des autres, ici, dans cet univers virtuel qui était devenu son chez elle depuis près de deux ans.

Outre les hurluberlus qu'elle pouvait souvent avoir dans son antre, elle avait parfois de drôle de clients, mystérieux, excentriques. Bref, vous voyez le genre ! Quand ce n'était pas des jeunes guerriers prêts à faire la peau à n'importe quelle bestiole avec plein de convictions idéalistes et parfois, avouons - le, suicidaire...Tant que cela faisait marcher son commerce, elle n'était pas prête à mettre des somnifères dans la tasse pour les en dissuader. Si ces derniers aimaient faire des stupidités, ce n'était pas avec son statut d'Évêque que Mancinia allait les aider, elle n'était pas une Sainte avec ça et pas si stupide non plus. Effectivement, cela lui rapportait encore plus d'argent quand ils se faisaient légèrement amochés et qu'ils revenaient pour profiter de ses décoctions spéciales et raconter leurs malheurs...Elle n'était pas la seule à faire tenir ce genre d'affaire, mais elle devait reconnaître que son physique soutenu jouait toutefois en sa faveur. Heureusement qu'elle avait tenu le sens des affaires de ses parents, c'était ce qu'elle se disait devant son miroir pour souligner ses yeux d'un peu de mascara et regarder si son chignon n'allait pas se faire la malle de suite, non ? Parfait. D'humeur joyeuse et avec un large sourire pour son reflet, la jeune femme sentait que cette journée pourrait suivre le même courant, mais parfois c'était un peu, voir beaucoup d'espérer une telle chose dans un complexe virtuel comme celui - ci. Même si parfois, elle devait le reconnaître, cela ressemblait à une vie réelle...

La matinée se déroula sans le moindre encombre et alors que midi approchait doucement, Mancinia se rendit compte que la journée ne s'annonçait pas très prodigieuse au niveau des affaires. Elle n'avait pas eu beaucoup de clients et à vrai dire, elle n'en avait plus du tout. L'ennui ! Mancinia ne cessait de fixer sa porte rouge comme si quelqu'un allait passer au travers dans les quelques secondes à venir. Réel...Mon dieu, c'était toujours comme ça ! Lorsqu'elle s'amusait à repenser à sa vie d'autrefois, il lui arrivait une tuile ! Vous voyez ces anciens western hollywoodien avec leur caillasse au sol et la boule de paille qui traverse le désert pour dire qu'il n'y avait pas âme qui vive ? ...C'était presque ça ! Sauf qu'elle n'était pas une chanteuse de cabaret, qu'elle tenait un café respectable et pas un saloon de dernières heures ! Non mais ! Il fallait se ressaisir, la journée n'était pas encore vraiment entamée...Il était midi et des poussières, les gens essayaient de se remplir le gosier...Après tout, l'heure du thé, c'était vers quatre heures...Ouais, mais cela ne l'empêchait pas de s'agacer inutilement ! Jetant un regard hagard sur ses étagères livresques, la jeune femme se mit alors presque à prier pour une aide miraculeuse pour éviter que sa journée ne soit pas pleinement ennuyeuse, quelque chose, n'importe quoi...Que quelque chose la sauve de cet ennui ! Soupirant, Mancinia décida de se faire un Earl Grey, histoire de bien s'achever de par ses deux mains, comme une grande. Cette boisson avait tendance à l'endormir...
    * Allez, j'ai compris ! Le prochain qui rentre aura droit à une tasse de thé gratuite !*
Le tintement de la clochette à l'entrée daigna indiquer la venue d'un client. Tête familière ou nouveau venu dans sa tanière ? Seul le fait de se détourner de ses tasses en porcelaine pouvait le lui dire.
Revenir en haut Aller en bas
http://wyrda-alagaesia.forumactif.org/forum
Desperatio
Chuis genre, trop une moule.
avatar

Chuis genre, trop une moule.

Âge : 22
Messages : 88
Pixels : 26635
Avatar : Prussia de Axis Powers: Hetalia.
Localisation : Là où tu n'es pas.
Humeur : Nyan nyan nyan. (Michael : DEPIO, ARRÊTE DE CHANTER CETTE MERDE !)

PERSONNAGE
Classe: Assassin
Statut: Player Killer
Inventaire:

MessageSujet: Re: L'Alcool est un Excellent Désinfectant Recommandé pour les Convalescents Ignorants ! [Libre] Sam 10 Sep 2011 - 11:57

Desperatio ne s’était pas levé de bonne humeur ce matin-là. Déjà, parce qu’il était bien trop tôt à son goût et qu’il aurait bien aimer roupiller quelques heures de plus. Ensuite parce qu’il avait été réveillé par un bruit extérieur, un cri. Sales gosses. Ils n’avaient vraiment pas d’heure pour aller hurler sous la fenêtre des braves gens qui voulaient dormir. Desperatio songea qu’on devrait les pendre par les pieds, histoire de leur apprendre les bonnes manières. Et sur la place publique, pour servir d’exemple ! Bref, on pouvait deviner facilement que le Devil Hacker s’était levé du pied gauche.
Maugréant des insultes et des malédictions à l’égard des mioches qui avaient osé le réveiller, Desperatio se releva doucement, les yeux mi-clos, dans un lit dont le drap était tout retourné par terre. Il regarda longuement autour de lui ; où avait-il dormi déjà ? Car oui, le jeune homme n’avait pas de maison à proprement parler, il se contentait de squatter le QG de la guilde ou alors chez les autres, c’était franchement mieux. Se souvenant subitement qu’il avait dormi chez une autre Devil Hacker, dont il ne se rappelait même pas du nom si c’est pas fantastique, il se leva promptement, s’habilla rapidement et quitta la chambre avec l’idée de vider le frigo de son hôte parce que bon sang il commençait à avoir faim là. Malheureusement, il ne trouva rien qui puisse combler sa faim. Bon. De toute manière il était déjà près de midi (« Ah ouais quand même ? ») et il se dit que, bon, il y aurait bien des restaus ouverts à cette heure.
Desperatio remercia rapidement celle qui l’avait hébergé pour la nuit, sans même penser à demander son nom d’ailleurs, et sortit. Il était à Ys visiblement, ce qui ne lui fit ni chaud ni froid. Tout ce qui lui importait était d’aller manger, là, maintenant, tout de suite. Il erra nonchalamment dans les rues de la ville satellite. De-ci, de-là, des restaurants, des bars et autres. Mais il n’avait pas envie d’y aller, il avait envie d’être un peu surpris. Ange in Wonderland, ça, ça avait l’air pas mal. En plus, il n’y était jamais allé. Un peu curieux, il entra.

C’était un salon de thé, mais aux yeux incultes du jeune homme ça ressemblait à un bar, avec un comptoir et tout. Sans doute un bar de riches, parce que c’était très sobre et très chic, et puis les tasses étaient en porcelaine, ça c’était un signe. Et surtout, y’avait pleins de livres, et ça, c’était le signe ultime des gens riches. Desperatio en savait quelque chose, sa famille était riche et son père avait en conséquence une incroyable et imposante collection de bouquins. Les livres, c’étaient pour les riches. Parce que les pauvres ils ont autre chose à faire que claquer leur argent dans des livres.
Mais bon Desperatio avait de l’argent sur lui, du moins assez pour se payer un verre, alors il pouvait bien s’accorder ça. Et puis, qu’est-ce qu’il aurait l’air cool, là, à siroter un petit gin - vodka dans un endroit si classe. Peut-être qu’une riche l’y accosterait là-bas. Une jolie riche bien sûr. Et il passerait la nuit chez elle, sans doute. A cette pensée, la faim qui habitait le ventre de Desperatio disparût tout à coup, tout de suite remplacé par une soif démente. A boire ! Pensa l’albinos en entrant l’air fier dans le « bar ». Il se posta, tout aussi fièrement au comptoir et regarda celle qui s’y trouvait derrière, probablement la serveuse. Plutôt mignonne, bouffable, elle semblait un peu coincée mais Desperatio savait que quand on forçait un peu, on pouvait arriver à tout. Lui faisant son plus charmant sourire, il la salua d’un poli bonjour, alors que ses yeux tentaient désespérément de rester accrochés à son visage, histoire de ne pas glisser un peu plus bas pour voir si il n’y avait pas du monde au balcon. Les femmes n’aimaient pas ça quand on regardait un peu trop leurs arguments.

Bon. Il fallait bien penser à passer commande. La carte ? Non merci, Desperatio savait déjà exactement ce qu’il voulait.

« Un pastis pas trop dilué, s’il vous plait. » Demanda-t-il, toujours souriant, de sa voix la plus calme possible.

Pourquoi du pastis alors qu’il rêvait d’un gin – vodka ? Parce que, quand bien que pour le jeune homme le pastis était un alcool pour femmes, et qu’il aurait bien préféré un bon petit whisky irlandais plutôt que ça, c’était aussi un alcool assez chic, bref pour riches d’après l’esprit simplet de Desperatio. Et quitte à vouloir se la jouer richard, autant y aller jusqu’au bout.
Oui, prendre de l’alcool à jeûne, c’est pas bien. Mais Desperatio s’en fichait pas mal. Et puis, jusqu’à maintenant, l’alcool avait été le seul moyen de calmer sa mauvaise humeur. Ca le mettait même presque en joie. Et quand il abusait un peu sur la dose, il pouvait être aussi gentil qu’un petit poussin et aussi gaga qu’un vieux. C’est pour ça que, aujourd’hui, il allait p’t’être se contenter que d’un verre.
Revenir en haut Aller en bas
Mancinia
Membre
avatar

Membre

Âge : 26
Messages : 74
Pixels : 26640
Avatar : Austria (Féminin) d'Axis Powers Hetalia.
Hobbies : Écriture ♥
Localisation : Pourquoi, tu envisage de m'écrire ?
Humeur : Éprouve vaguement des envies de meurtres...

PERSONNAGE
Classe: Évêque
Statut: //
Inventaire:

MessageSujet: Re: L'Alcool est un Excellent Désinfectant Recommandé pour les Convalescents Ignorants ! [Libre] Sam 10 Sep 2011 - 19:00

Mancinia allait finir par croire que Love Machine était encore bien plus que la Déité de cet Univers Virtuelle, mais aussi une demoiselle capable de réellement exaucer les voeux de ses prisonniers ! Alors qu'elle était en train de désespérer d'ennui sur son comptoir il y a encore quelques minutes, le sourire de la jeune femme lui revint rapidement sur le visage avant de ce retourner d'une traite, comme une ballerine enchantée ou une princesse distinguant entre deux coups d'épées contre le Dragon, son preux chevalier qu'elle a attendue tant d'années. Enfin, elle exagérait sans doute sa réaction, mais c'était à peu près ce qu'elle ressentait. La mystérieuse personne qui venait d'entrer dans son antre était un homme, quelle constatation de spécialiste ! Des cheveux blancs en bataille, des yeux rouges tel les paroles du Démon, pour un Albinos, celui -là devait s'appeler Albin ! Il avait vraiment l'air sûr de lui avec sa démarche assurée. Celui - là, la jeune femme aurait très bien pût le confondre avec un membre des Marchés Financiers que ses parents côtoyaient autrefois, dans la vraie vie lorsqu'ils étaient placés sous enquête à cause d'un abruti dans les bureaux de leurs entreprises. Outch. C'était assez mal parti avec un client de ce style...La jeune femme regrettait finalement son souhait, Love Machine était réellement une machine bien capricieuse mine de rien ! Mais un client restait un client, elle en avait déjà eu des pires alors, elle en avait maté des plus coriaces depuis le temps !

C'était bien la première fois qu'elle le voyait, elle n'avait aucun doute là - dessus, mais Mancinia avait comme une irrépressible impression de déjà vu. Cela la mit durant quelques secondes, un peu mal à l'aise. Effectivement, ressentir l'effet d'avoir rencontré quelqu'un et de l'oublier aussi facilement...L'avait - elle déjà croisée dans les rues d'Ys sans y prendre garde et que ce fait lui revenait en mémoire ? C'était sans doute cela. C'était ici qu'elle vivait après tout, il n'était pas rare de recroiser des clients lors de ses achats dans en ville. Le jeune homme lui rendit son sourire avant de la saluer poliment, au moins, c'était déjà quelqu'un d'un peu plus aimable que ces bourreaux des finances terriennes ! Cela dit, une chose était certaine...Ce type n'était pas très net ! Qu'est - ce qu'il avait à la fixer comme ça ? Elle avait quelque chose sur le visage ou bien la considérait - il comme une extraterrestre ? Mancinia se sentait légèrement crispée, mais ne fit rien pour le lui montrer. On aurait pût dire que sa bonne humeur s'effondra lorsque ce dernier lui demanda...De l'alcool. C'était bien un truc contre lequel la jeune femme était sérieusement allergique ! Mais ce n'était pas l'une des raisons, ce qui l'agaçait le plus, c'était que certaines personnes ne prenaient même pas la peine de se renseigner sur le genre d'établissement dans lequel il pénétrait. La bêtise humaine était réellement insondable à ses yeux...Parfois, Mancinia se demandait si ce problème était héréditaire.
    Ha...Je ne savais pas qu'un thé pouvait s'appeler Earl Pastis, je dois être sérieusement en retard sur mon temps ! Ou peut - être ne savez - vous pas lire clairement les panneaux situé à l'extérieur indiquant qu'ici c'est sans doute un salon de thé, mais certainement pas un bar pour poivrots ?
Woah, c'était la première fois qu'elle prenait un ton condescendant saupoudré d'un air affreusement sérieux, un sourcil arqué et les deux coudes sur le bar, les yeux dans les yeux sans prendre le risque d'exploser de rire ! Par contre, cet Albin semblait être sur le point de réduire la tenancière d'Ange in Wonderland en charpie, ce que les gens pouvaient être susceptible ! Il devait faire de gros efforts pour se contenir, mais il devait sans doute se dire que Mancinia avait bien raison dans un sens...Entré dans un endroit sans savoir ce qu'il en retourne, ce n'était pas le comportement d'un adulte responsable, voyons ! La jeune femme le charriait, c'est tout, elle n'était pas sérieuse ! Ce serait quand même un comble si elle s'attirait les foudres d'un client alors que son service se devait d'être de qualité irréprochable...Surtout si elle savait qui était réellement la personne en face d'elle ! La jeune femme eut alors un sourire sacrément ironique et promis de s'évertuer à racheter ses faveurs...Dans la limite du raisonnable, les pervers, il y en avait certainement assez dans Agora ou dans la vie réels pour qu'elle s'y mette également. L'atmosphère était devenue un peu lourde tout d'un coup, mince, c'était à la limite s'il n'allait pas prendre ses cliques et ses claques et foutre le camp en quatrième vitesse. C'est vrai qu'elle l'avait un peu cherchée, alors, fallait vite reprendre la situation en main avant que cela ne part en cacahuètes.
    Vous savez que vous avez l'air d'un parfait abruti du coup ? Non ? Eh bien, je vous le dis aimablement ! L'alcool est un excellent désinfectant recommandé pour les convalescents ignorants, certes...Mais j'espère que nous n'êtes pas convalescent et encore moins aussi ignorant ! ...
L'inconnu resta entre les expressions de marbre et sidéré, pour peu que cela soit probable, de ce fait, Mancinia eut de nouveau un sourire, plus amusé cette fois et lui donna une bonne tape sur l'épaule pour le remettre de ses émotions. Pauvre gars, se faire agressé dès le matin par une charmante demoiselle avec pour cadre un café accueillant, il y avait de quoi se poser des questions et en être stupéfait.
    Allez, vous semblez encore un peu endormi. Je vais vous faire un thé spécial de la maison pour vous remettre les idées en place plutôt que de noyer votre malheur - ou bonheur, qu'en sais - je ? - dans un verre d'alcool. Et si vous n'êtes pas content, je vous le fais boire de force, c'est comme vous voulez !
C'est qu'elle mordrait la tigresse !
Revenir en haut Aller en bas
http://wyrda-alagaesia.forumactif.org/forum
Desperatio
Chuis genre, trop une moule.
avatar

Chuis genre, trop une moule.

Âge : 22
Messages : 88
Pixels : 26635
Avatar : Prussia de Axis Powers: Hetalia.
Localisation : Là où tu n'es pas.
Humeur : Nyan nyan nyan. (Michael : DEPIO, ARRÊTE DE CHANTER CETTE MERDE !)

PERSONNAGE
Classe: Assassin
Statut: Player Killer
Inventaire:

MessageSujet: Re: L'Alcool est un Excellent Désinfectant Recommandé pour les Convalescents Ignorants ! [Libre] Sam 10 Sep 2011 - 21:07

C’était bizarre, mais peut après avoir passé sa commande, Desperatio se sentit bizarre. Comme si il avait dit une grosse bourde. Pourtant, non. Il avait juste passé commande, donc il ne voyait pas il avait pu se tromper.

« Ha...Je ne savais pas qu'un thé pouvait s'appeler Earl Pastis, je dois être sérieusement en retard sur mon temps ! »

Oh non, Desperatio espérait ne pas être tombé sur une serveuse gourdasse pas foutue de connaître et de différencier les alcools entre eux. Et pis, c’était quoi ce Earl ? Un truc nouveau ?

« Ou peut - être ne savez - vous pas lire clairement les panneaux situé à l'extérieur indiquant qu'ici c'est sans doute un salon de thé, mais certainement pas un bar pour poivrots ? »

Ah ? Euh, hein ?! Oh non ! Il était tombé dans un salon de thé ? L’horreur. Il haïssait ça. C’est dégueu le thé, ça pue et c’est pas bon. Ca n’a pas de goût. Desperatio aurait voulu prendre son visage entre ses mains et pousser un grand cri de désespoir en apprenant cette nouvelle, mais ce n’était qu’une femme, il devait rester digne devant elle. Là elle l’avait remballé, l’avait fait passer pour un idiot, mais il se rattraperait.

« Oh excusez-moi, je ne lis pas les panneaux, j’aime me garder la surprise. » Petit sourire moqueur. « Sinon croyez-moi bien que je ne serais pas entré dans ce salon de thé mademoiselle, j’ai tout de même un peu de goût, même pour un poivrot comme vous dîtes. »


Oui, Desperatio savait parler « bien », il avait reçu l’éducation pour. Il pouvait même faire plus long et plus compliqué si il voulait. Allez, tiens il se sentait chaud pour gueuler un peu. Comme ça il pourrait exprimer sa haine envers le thé ET avoir l’air intelligent et cultivé. Si c’était pas fantastique.

« D’ailleurs mademoiselle, je vous conseillerais de modérer vos propos. Dois-je vous rappeler que le client est roi, que ce soit dans un bar pour ivrognes ou dans un salon de thé luxueux ? Je ne pense pas, non. Alors je vous prierais de bien vouloir faire votre travail correctement. »

Oh qu’est-ce qu’il adorait avoir l’air intelligent. Intérieurement, il jubilait. Mais à l’extérieur, il fronçait les sourcils, prenait l’air du gars en colère mais qui se retient parce que c’est un gentleman qui sait bien se tenir. Comme ça, la jeune femme comprendrait qu’elle était allée un peu trop loin. Desperatio détestait qu’on lui fasse remarquer qu’il avait agi bêtement, même si c’était vrai. Il préférait remettre les autres à leur place plutôt que lui-même. C’était sa fierté. D’ailleurs la serveuse eut un sourire (pendant un moment l’albinos crut qu’elle se payait sa tête) puis promit d’essayer de racheter ses faveurs. Desperatio fut alors content, très content. Personne ne résistait à son autorité. Allez brave fille, si tu veux te racheter, amène donc ce pastis. Et si tu n’en vends pas, bah débrouille-toi ! Desperatio aurait voulu dicter cet ordre, mais il se dit qu’il valait mieux commencer en douceur.
Desperatio pensait avoir déjà gagné. Mais il pensait trop vite.

« Vous savez que vous avez l'air d'un parfait abruti du coup ? Non ? Eh bien, je vous le dis aimablement ! L'alcool est un excellent désinfectant recommandé pour les convalescents ignorants, certes...Mais j'espère que nous n'êtes pas convalescent et encore moins aussi ignorant ! ... »

Desperatio prit alors l’expression du mec qui se demande sincèrement ce qu’on vient de lui dire, parce que là, pour le coup, il avait un peu de mal à comprendre. Ca devait sans doute être le système de traduction qui ne devait plus marcher, parce que ce que la jeune fille racontait ne semblait pas correct, enfin pour le Devil Hacker. Et puis la jeune femme eut à nouveau un sourire. Ah la garce, elle se foutait de lui depuis le début. Elle lui donna une bonne tape sur l’épaule, tape à laquelle en temps normale Desperatio aurait répondu par une autre tape amicale, si il n’avait pas cette horrible impression qu’elle le prenait vraiment pour un attardé.

« Allez, vous semblez encore un peu endormi. Je vais vous faire un thé spécial de la maison pour vous remettre les idées en place plutôt que de noyer votre malheur - ou bonheur, qu'en sais - je ? - dans un verre d'alcool. Et si vous n'êtes pas content, je vous le fais boire de force, c'est comme vous voulez ! »

Oui, c’était définitif, pour le menacer de le faire boire de force c’est qu’elle se payait bien sa tête. Ah la sale garce richarde bourrée au thé. Elle commençait sérieusement à l’agacer.

« Non mais pour vous prenez-vous ? Je ne boirais pas votre thé, c’est foutrement dégueulasse ! Je préfère encore me bourrer la gueule de bon matin plutôt que de devoir respirer de force ce… truc ! »

Oui, il ne parlait plus de manière posée et intelligente, oui il s’était laissé aller à la vulgarité, oui il aurait été capable de lui balancer son fichu thé à la figure si elle persistait à vouloir le lui faire boire, mais tout de même, il était en droit de le faire. Ne venait-il pas de se faire ouvertement insulté ? Et puis, il s’était levé de mauvaise humeur ça n’aidait pas non plus. Alors bon, la serveuse elle était bien mignonne, mais il était temps pour elle de comprendre qu'il valait mieux qu'elle change de ton si elle voulait que tout se passe bien.
Revenir en haut Aller en bas
Mancinia
Membre
avatar

Membre

Âge : 26
Messages : 74
Pixels : 26640
Avatar : Austria (Féminin) d'Axis Powers Hetalia.
Hobbies : Écriture ♥
Localisation : Pourquoi, tu envisage de m'écrire ?
Humeur : Éprouve vaguement des envies de meurtres...

PERSONNAGE
Classe: Évêque
Statut: //
Inventaire:

MessageSujet: Re: L'Alcool est un Excellent Désinfectant Recommandé pour les Convalescents Ignorants ! [Libre] Dim 18 Sep 2011 - 10:17

Son client si poli était en vérité un démon. Dans un sens, il semblait furieux intérieurement, mais faisais en sorte de se maîtriser, ce qui ne l'empêcha pas de la menacer un tout petit peu. Oui, c'était vrai qu'elle avait fait un peu fort, c'est qu'elle n'avait aussi aucun véritable sens de l'humour. Avec sa tasse d'Earl Grey en main, la jeune femme faisait aussi de réel effort pour ne pas le lui lancer à la figure, mais cela finirait alors en bagarre de rue et Mancinia ne souhaitait pas cela dans son établissement ! Ce dernier lui disait aussi de veiller sur ses propos... Ou sinon quoi ? Même si c'était un assassin, c'était son chez elle et personne n'avait le droit de lui dicter sa conduite, surtout pas un inconnu venu dont ne sait où ! Le service était irréprochable, mais pas le caractère psychopathe de sa tenancière, autant vous faire à l'idée. Le client n'était pas roi et son travail était fait correctement, même si cela n'en avait pas l'air au premier abord. Par contre, ce que la demoiselle apprécia moyennement, ce fût l'insulte. Insulté le thé, une divine création pour la plupart, quand ce n'était pas le café qui attirait les autres, alors, ce n'était pas la peine de faire ce genre de réflexion quand on savait que c'était l'alcool qui était dégelasse aux yeux de la tenancière ! Ce n'était pas fatal cela dit, Karpy non plus n'aimait pas le thé, mais il n'était pas allé jusqu'à insulté ce merveilleux breuvage, chacun ses goûts. Mais de là à dire carrément que c'est répugnant...

Bon, c'est vrai que tout le monde avait ses goûts, mais elle avait une brusque envie de lui jeter le reste de son thé en plein visage, mais l'abstinence était le maître mot. Mieux valait éviter d'envenimer la situation plus qu'elle ne l'était déjà, même si cela ne lui plaisait guère de se laisser faire sans rien dire, on verrait sûrement comment cela évoluerait par la suite. La jeune femme laissa le silence planer quelques instants, même si l'ambiance était franchement insupportable...Où était - ce l'attende de sa réplique qu'on supposait cinglante ? Qu'importe, ce n'était pas le plus important. En vérité, elle essayait simplement de ce remémoré le visage de ce gars. Oui, c'était bel et bien la première fois qu'il mettait le pied à Ange in Wonderland, mais la jeune femme était certaine de l'avoir déjà aperçu quelque part. Oui, mais où ? C'était le grand mystère et Mancinia n'aimait pas trop que des choses s'enlèvent à sa vue. Elle resta là, debout et perplexe, abaissant le regard sur ce type qui trônait sur l'une de ses chaises. La jeune femme savait que cette rencontre était hasardeuse, qu'ils ne savaient visiblement pas se cadrer... Mais que cet homme lui rappelait vaguement quelqu'un d'important. Elle ignora combien de temps ce contact visuel dura exactement, mais on aurait vraiment dit qu'elle s'avouait vaincue pour le coup. Alors, Mancinia se contenta d'un unique et profond soupir d'exaspération. Tout cela pour entamer de nouveau une approche explosive :
    Hum...Vous semblez bien mieux maîtriser votre colère que la plupart des simples d'esprits de passage ici, je vous en suis reconnaissante. Ce qui ne change rien au fait que si mes méthodes ne vous plaise pas, vous pouvez tourner vos talons féminins de réserve tout de suite. Vous devez bien comprendre que je suis une sacrée psychopathe. Si vous ne voulez pas du thé, je peux aussi vous mettre un café bien brûlant sur la tête, cela vous réveillerait, ah moins que vous ne le préfériez dans une tasse, pour la peine, je vous l'offre. Mais avant toute chose...Dites - moi...J'ai l'étrange impression de vous avoir vus quelque part.
Mancinia eut quand même un sourire, histoire de reprendre la conversation et éviter d'avoir envie de l'étrangler. Au moins, il n'était pas insolent, ce sourire, c'était déjà ça. Elle qui était si douce habituellement, la jeune femme devait reconnaître qu'elle ne se reconnaissait plus. Oh et puis, les crises de nerfs passagères n'étaient pas mauvaises pour le moral après tout, pas vrai ? Alors, si chacun passait ses nerfs sur l'autre, il n'y aurait plus vraiment de problème, ainsi va la vie !
Revenir en haut Aller en bas
http://wyrda-alagaesia.forumactif.org/forum
Desperatio
Chuis genre, trop une moule.
avatar

Chuis genre, trop une moule.

Âge : 22
Messages : 88
Pixels : 26635
Avatar : Prussia de Axis Powers: Hetalia.
Localisation : Là où tu n'es pas.
Humeur : Nyan nyan nyan. (Michael : DEPIO, ARRÊTE DE CHANTER CETTE MERDE !)

PERSONNAGE
Classe: Assassin
Statut: Player Killer
Inventaire:

MessageSujet: Re: L'Alcool est un Excellent Désinfectant Recommandé pour les Convalescents Ignorants ! [Libre] Sam 24 Sep 2011 - 17:25

Si il y avait bien une chose que Desperatio détestait, c’était qu’on se foute de sa gueule. Et qu’on ne le respecte pas. Et la jeune femme en face de lui, dès le début, avait fait fort. Ajoutez tout cela à la mauvaise humeur matinale et vous obtenez une joyeuse petite crise de colère. Heureusement qu’il était encore un peu fatigué, car sinon il est très probable qu’il ait déjà cassé quelque chose. Il faisait souvent ça Depio quand il était pas content.

Un silence dura un petit instant, instant assez lourd d’ailleurs. Quelle sale ambiance. Desperatio ne lâchait pas du regard la serveuse, ses sourcils encore froncés, prêt à contre-attaquer si cette adoratrice du thé comptait toujours lui faire boire son poison de force. Car oui, l’albinos serait prêt à se défendre si le besoin se faisait sentir. Il avait bien dit qu’il ne le boirait pas son thé. Il demeurait silencieux, dans l’attente de ce que la jeune femme aurait à lui répondre. Elle en mettait du temps d’ailleurs, elle qui ne s’était pourtant pas faite prier pour ouvrir sa bouche tout à l’heure. Etait-elle enfin vaincue ? Allait-elle finalement se taire pour de bon ? Le Devil Hacker priait pour, espérant avoir remis la serveuse à sa place. Si elle ne parlait plus, c’est qu’elle s’avouait vaincue. Et dans ce cas là il ne lui restait plus qu’à ramener ce pastis que son client lui avait aimablement demandé auparavant.
Et puis, soupire de la part de la femme. Elle comptait continuer ?

« Hum...Vous semblez bien mieux maîtriser votre colère que la plupart des simples d'esprits de passage ici, je vous en suis reconnaissante. »

Ah ? Pour elle c’était ça maîtriser sa colère ? Bon. Elle avait pas tord dans un sens. Si Desperatio était vraiment fâché il aurait déjà brisé des trucs.

« Ce qui ne change rien au fait que si mes méthodes ne vous plaise pas, vous pouvez tourner vos talons féminins de réserve tout de suite. »

Talons féminins ? TALONS FEMININS ?! Il était VIRIL, Desperatio ! C’était un HOMME, un vrai ! Pas une lopette bon sang ! Namého ! Alors non, il ne tournerait pas ses « talons féminins », parce que c’était un mec et qu’il ne fuyait pas l’ennemi, il l’affrontait. Elle allait voir.

« Vous devez bien comprendre que je suis une sacrée psychopathe. »

Allons bon.

« Si vous ne voulez pas du thé, je peux aussi vous mettre un café bien brûlant sur la tête, cela vous réveillerait, ah moins que vous ne le préfériez dans une tasse, pour la peine, je vous l'offre. »

C’est pas vrai, elle recommençait ? Desperatio ouvrit la bouche, s’apprêtant à répondre comme tout à l’heure, mais la suite des paroles de la jeune femme l’intéressa bien plus que cette histoire de café.

« Mais avant toute chose...Dites - moi...J'ai l'étrange impression de vous avoir vu quelque part. »

Desperatio prit une mine outrée. Quoi ? Elle ne le reconnaissait donc pas ? Lui, le grand, le magnifique, le plus-que-parfait Desperatio ? C’était une erreur à corriger de suite.

« Ouais, j’pense bien que vous m’avez déjà vu quelque part. » Il n’avait pas envie de faire des jolies phrases bien construites. Il s’exprimait sur le coup, avec son cœur vexé qu’on ne l’ait pas reconnu tout de suite. « Il faut dire, je suis assez connu dans le coin. Voire même TRES connu ! ‘Tain, j’suis Desperatio quand même ! Et j’trouve ça franchement choquant que vous m’aillez pas reconnu au premier coup d’œil. Vous devez être profondément inculte pour pas m’connaître. Vous avez passé vos deux dernières années dans une grotte ou quoi ? »

Il était vexé, terriblement vexé. Lui qui avait toujours attiré l’attention sur lui et qui, où qu’il aille, attirait les regards, le fait qu’on ne l’ait pas reconnu le vexait profondément. C’était comme une insulte à sa personne.
Il soupira, exaspéré :

« Ne pas me reconnaître, moi, Desperatio. »

Mais quel monde tout de même.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'Alcool est un Excellent Désinfectant Recommandé pour les Convalescents Ignorants ! [Libre]

Revenir en haut Aller en bas

L'Alcool est un Excellent Désinfectant Recommandé pour les Convalescents Ignorants ! [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Inner Universe :: Habitations :: Ange in Wonderland-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com | Forums RPG | Thèmes spéciaux