AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  







Partagez|

À la recherche du Poring perdu ? [PV Michael]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Kissel
Membre
avatar

Membre

Messages : 14
Pixels : 26455
Avatar : Monkey D. Luffy ; One Piece.
Hobbies : Manger. Dormir. Écrire.
Localisation : Sur Terre.
Humeur : Variable.

PERSONNAGE
Classe: Gladiateur Céleste
Statut: Bounty Hunter
Inventaire:

MessageSujet: À la recherche du Poring perdu ? [PV Michael] Ven 2 Sep 2011 - 20:49



À la recherche du Poring perdu ?
...et d'autres choses.
Ah, Izanagi. Ses pétales de cerisier virevoltant dans l’air, sa douce brise parfumée, son ambiance zen, ses habitations asiatiques, ses tasses de thé fumantes, ses tenues traditionnelles, ses ombrelles, son aura de vacances, ses pâtisseries locales. Et ses discussions hautement philosophiques.
▬ Vous n’auriez pas vu un Poring passer par ici, par hasard ? Rose, gélatineux, sautillant, enthousiaste…
▬ Si vous voulez trouver des Porings, c’est à Tara qu’il faut vous rendre.
▬ Non, non, je ne veux pas en trouver un. Enfin, si. Mais un Poring précis, vous voyez. En fait…
▬ Ou à Ys, ou peut-être même à la Plaine d’Hinnom, si vous en recherchez des spéciaux.
▬ Et donc je l’ai perdu. Et…Vous ne m’écoutez pas du tout.
▬ Ici, nous n’avons pas de Porings. Pour cela, il vous faudra voyager jusqu’à…
▬ Rah. Laissez tomber.
▬ Quoi donc ?
Ah, non, ça, c’était Kissel. Ou plutôt, ça, c’était une discussion aux allures Kisseliennes avec un NPC. Bref. Reprenons. Ah, Izanagi. Sa beauté si exotique, sa paix si paisible, ses sources d’eaux si bouillonnantes, ses massages si relaxants, ses ruminements si…Ses ruminements ? Kissel renifla de nouveau. Bruyamment. Peu élégamment. Et n’écoutant même pas le reste du discours de son interlocuteur, reprit sa route. Bon. Visiblement, un certain énergumène avait décidé de briser le côté poétique du lieu, alors il ne restait plus qu’un seul choix. Le suivre tant bien que mal. Notre jeune Bounty Hunter, donc, marchait. Soudainement, il se pencha, souleva une pierre, laissa échapper un léger soupir, puis la reposa et continua son chemin. Il était déjà venu plusieurs fois à Izanagi, et ce, pour différentes raisons. Lors de sa dernière visite, c’était pour affaires, en quelque sorte. Et il avait enfoncé avec joie le crâne de sa cible dans l’un des murs de pierres du village. Mais aujourd’hui, nul besoin d’ingrédients spécifiques, nulle prime et donc Player Killer en vue. La seule chose qui était en vue, en fait, c’était une veine palpitant sur sa tempe gauche.

Il se massa les côtés du visage et soupira. Fallait qu’il se détende. Après tout, il n’était pas vraiment énervé après cette bestiole. Juste inquiet. Glut’, avait, encore une fois, fait des siennes. Alors qu’il traînait derrière lui une cible, justement, jusqu’à un téléporteur, le Poring avait couiné, puis s’était élancé sur la droite. Glut’ était un Poring passionné. Et de passions, il en avait deux principales. La nourriture, ce qui expliquait un peu pourquoi, il se retrouvait avec son maître actuel. Ainsi que les gens. Les jolis gens, plus précisément. Une fois, une seule, Glut’ avait parlé. Si on pouvait appeler ça « parler ». Il s’était contenté de piailler une sorte de « Nouli ! » aigu avant de se jeter sur un joueur qui passait. Durant l'espace de quelques secondes, Kissel s’était demandé s’il y avait un quelconque rapport avec des nouilles. Mais, au vu de la façon dont le monstre rose se frottait contre la cuisse du passant en question, cela devait tout simplement dire « Joli ». Glut’ était un pervers. En quelque sorte. Disons qu’il aimait juste un peu trop les gens. Pour son propre bien. Et celui des nerfs de son possesseur, qui se retrouvait à le chercher partout dès qu’il partait en vadrouille. D’habitude, il avait le temps de l’arrêter. Enfin, en général. Si ce n’est que là, la bestiole avait été plus rapide, et accessoirement, avait bondi sur l’épaule d’une joueuse aux cheveux roux qui se téléportait. Si cette dernière n’avait pas été vêtue d’un Kimono, Kissel n’aurait jamais su où aller. Heureusement, parfois, même dans la mouise, on pouvait avoir un peu de bol.

Sauf si on comptait que pour partir à la recherche de ce petit monstre, il avait dû laisser tomber sa prime. Littéralement. Vu qu’il avait abandonné sur place sa cible, à moitié gaga, à la merci du premier venu. Ne restait plus qu’à espérer qu’une personne ramasse le PK et le conduise aux gardes. Sinon, il serait bon pour repartir à la chasse tout à l’heure. Tant pis. Glut’, même s’il n’était qu’un tas de pixels gluant et rose, était devenu son compagnon, au fil du temps. Il ne pouvait l’abandonner.

Kissel remit en place son kimono noir et contourna une petite bâtisse. Ce kimono, c’était comme un gage de bonne volonté, pour être poli, pour faire comme les locaux. Et aussi parce qu’à sa première visite, on avait voulu l’affubler d’un charmant petit ensemble rose pastel. Vraiment charmant, oui, mais sur une fille. Depuis, il avait préféré investir, et ouvrir son inventaire pour enfiler son habit sombre plutôt que de devoir porter un truc pareil. Pis, au sommet de son crâne, il avait quand même gardé l’espèce de barrette avec des fleurs en nacres. En dessous, comme d’habitude, il portait un large bermuda en jean, et marchait les pieds dans ses éternelles tongs. Bien plus facile pour se battre. Au pire, il pourrait toujours jeter ce kimono au loin, si le besoin s’en faisait sentir. Dans son dos, se trouvait bien sûr son chapeau de paille, ballotant au gré de ses pas. Arrivé à un carrefour, il serra plus fort la petite bourse de soie dont la lanière se trouvait entre ses doigts. Elle contenait des madeleines aux fraises avec une coque de chocolat rose. Glut’ avait un faible pour la nourriture qui, soit avait la même couleur que lui, soit comportait des éléments en rapport avec la dite couleur. Il avait donc espéré que le fumet sucré l’appâterait. En vain.

Finalement, il se retrouvait aux abords du Temple, et toujours pas de trace d’une certaine gelée rose. Il longea la façade, sa main frôlant le mur par instant, puis s’arrêta net. Un Poring. Vissé sur le mollet d'un type blond. Et qui se dandinait de façon louche. Kissel fit un bond en avant, et pointant le « type blond » en question du doigt, s’exclama :
▬ Glut’, lâche ce joli gens. Tout de suite.
Alors qu’il s’apprêtait à rajouter quelque chose, ou à faire un nouveau geste vers son familier, il ne savait plus, un bruit résonna tout près. Des bruits de pas.
Oh, une Green Maiden.
Encore des pas. Feutrés. Aériens.
Oh, une deuxième.
Une grimace. Peut-être qu’il avait parlé un peu trop fort, en fait.
Revenir en haut Aller en bas
Michael
Hetalia addict. ♥
avatar

Hetalia addict.

Âge : 23
Messages : 189
Pixels : 26535
Avatar : United Kingdom d'Axis Powers: Hetalia.
Hobbies : Te faire chier et te donner des coups d'boule.
Localisation : Derrière toi.
Humeur : Massacrante.

PERSONNAGE
Classe: Sorcier
Statut: //
Inventaire:

MessageSujet: Re: À la recherche du Poring perdu ? [PV Michael] Sam 3 Sep 2011 - 13:20






Un long bâillement se fit entendre dans une ruelle d'Izanagi. Long, très très long. Une main droite dont le poignet était paré d'un bracelet cachait une bouche grande ouverte pour éviter de montrer le cataclysme. Ou comment se montrer poli d'après les leçons des parents qui t'interdisaient de poser tes coudes sur la table ou t'obligeaient à dire « bonjour » aux invités. Les sandales d'un jeune homme blond raclaient le sol dans un bruit assez désagréable, tandis qu'il regardait d'un air peu intéressé les diverses maisons rustiques longeant les côtés de la route. Quelques étalages et boutiques bordaient cette dernière ; restaurants japonais, chinois, barbecues coréens, dont l'odeur agréable et alléchante s'échappait avec délice dans l'air. Le blondinet préféra ne pas se laisser tenter par les différents plats « très diététiques » et acheta tout simplement des dangos qu'il grignota pendant qu'il se baladait. La journée s'annonçait tranquille dans ce village ; Michael étira longuement ses bras avant de les relâcher le long de son corps et de se remettre à marcher.
Malgré les diverses activités très lucratives qui pouvaient se pratiquer dans un village aussi paisible et tranquille qu'Izanagi, Michael ne désirait pas particulièrement plonger dans les sources chaudes ni se faire bichonner par les nombreux esthéticiens (le prix était également exorbitant, donc...). Tout ce qu'il voulait n'était que calme et silence. Alors une seule conclusion : aller au Temple pour se reposer un instant.

Il avait abandonné sa petite Hope dans les magasins, car celle-ci s'était littéralement jetée sur les différents accessoires et porte-clés posés sur les étalages en hurlant, les réclamant tous. Elle avait dit à son cher grand frère qu'il pouvait la laisser ici, n'étant pas prête d'abandonner ses achats. De plus, elle avait trouvé d'autres filles aussi dingues et excitées qu'elle, avec qui elle s'était mise à entamer une conversation quasi-incompréhensible pour Michael. Il avait juste réussi à décoder « Kyaaah ! », « Kawaii ! », « NIPPON ! » et donc, les oreilles bousillées, il s'en alla sans demander son reste. La jeune fille aux cheveux bleus avait été celle qui l'avait réveillé en trombe le matin pour le traîner de force jusqu'au fameux village asiatique que représentait Izanagi et la voilà qui le laissait abandonné à son sort.

« Tu restes toute la journée à Ys ou dans le QG, allez, viens t'amuser avec moiiii ! » avait-elle supplié en le tirant par le bras, chose à laquelle il avait malheureusement dû abdiquer puisque quand Hope voulait quelque chose, elle faisait tout pour l'avoir.

Pour lui faire encore plus plaisir, enfin, plutôt : pour subir un peu plus la torture, le français avait vêtu un kimono couleur bleu ciel avec quelques motifs blancs représentant des fleurs, sous le regard brillant de Hope, toute émoustillée par l'élégance de son « grand frère ». En soupirant, Michael monta finalement les marches menant vers le Temple avant de tiquer lorsqu'il entendit un étrange ricanement derrière lui. Intrigué, il baissa la tête vers ses pieds, apercevant un Deviruchi armé d'une fourche en train de lui courir après. Ah, ce n'était que Chuck, son fidèle et fourbe familier. Ce dernier avait la fâcheuse manie de piquer le postérieur de son maître avec sa petite arme et ricaner d'un rire très suspect. Il fallait croire que le blond n'était toujours pas habitué aux rires et habitudes suspectes de son monstre, malgré trois ans de cohabitation commune. Certes certes, il avait ce truc depuis qu'il portait le pseudonyme de Noah, mais ayant toujours vécu en compagnie de chats ou de chiens, se balader avec un petit démon - même très mignon - n'avait pas été intégré. Il allait presque jusqu'à en oublier son existence s'il ne se mettait pas à émettre son rire si douteux.

Un fois arrivé au bout des marches, l'Angel Hacker tourna légèrement sur lui-même afin de marcher en arrière, les yeux rivés vers le ciel azur parsemé de très légers nuages et les différents arbres décorant le jardin de la bâtisse. Les nombreuses pétales des cerisiers présents aux alentours virevoltaient doucement dans les airs, obstruant légèrement sa vue à cause de leur nombre. Mais elles n'en étaient pas moins agréables, il pouvait même sentir un parfum bien distinct provenant d'elles. Il marcha un instant à travers la cour, sans grande conviction, puis s'accouda à un petit pont au dessus d'un ruisseau sur lequel il était monté. Un ange passa et il regarda avec peu d'intérêt son Deviruchi faire l'imbécile un peu plus loin : il essayait d'attraper un papillon, mais se ramassait sans cesse sur le sol. Malgré le bruit qu'il faisait, il ne se ferait pas embêter par les Green Maidens ; ces monstres n'étaient pas programmés pour attaquer les familiers et Michael en était bien content. Il soupira une énième fois, puis regarda son reflet dans l'eau plus bas. Quand un bruit étrange se fit entendre. Non, pas celui que faisait Chuck. Mais on aurait plutôt dit un ballon qui rebondissait sur le sol. Un ballon... très mou. Un bruit qu'il reconnaissait bien, mais dont il n'arrivait pas à se souvenir l'origine. Curieux, il fronça un peu les sourcils, puis releva la nuque avant de la faire pivoter sur les côtés, cherchant à situer ce drôle de bruit. Puis...

« Nouli ! » fit une toute petite voix sortie de nulle part.

BLOUB. Michael faillit hurler d'horreur lorsqu'il sentit une substance gluante et grouillante contre sa jambe, mais il se retint, de peur d'attirer ces saletés de monstres qu'on nommait « Green Maiden ». Malgré son niveau assez haut, son but premier en venant à Izanagi n'était pas de se mettre à se bastonner. Il plaqua une main contre sa mâchoire pour éviter d'émettre ne serait-ce qu'un couinement et baissa lentement les yeux vers ses jambes, pour apercevoir... une grosse gelée rose. Un Poring, tiens. Sûrement un familier égaré d'après sa façon de se coller à son mollet et le fait qu'il n'y ait pas de Porings à Izanagi à l'origine. Horrifié et surtout dégoûté par la façon dont ce... truc se cramponnait à lui avec amour, il baissa très lentement sa main qui retenait le cri tant attendu et ne remarqua pas tout de suite Chuck qui s'approchait d'eux d'un pas rapide, l'air visiblement mécontent qu'un autre petit monstre mignon s'appropriât son cher maître. Un bruit de pas se fit entendre ainsi qu'une voix d'homme s'exclamant plutôt fort :

« Glut’, lâche ce joli gens. Tout de suite. »

Michael leva brusquement la tête vers la source du bruit et aperçut un homme aux cheveux noirs et avec une cicatrice sous l’œil gauche. Qui le pointait du doigt. Ou bien qui pointait peut-être le Poring du doigt. Ce devait être le maître de la gelée en question qui avait bondi sur sa jambe. En tout cas, le blond grimaça, car ce jeune homme avait parlé un peu trop fort à son goût. Et au goût des Green Maidens aux alentours forcément. Deux s'étaient approchées du garçon plus loin, menaçantes. Il y avait des fois où Michael se demandait à quoi servaient ces gamines puisqu'elles-même troublaient le silence du Temple en agressant ceux qui faisaient un peu trop de boucan.

Sa trop grande gentillesse prit le dessus lorsqu'il vit le jeune garçon grimacer en voyant une deuxième arriver vers lui. Michael essaya de décoller Glut' de son mollet, car celui-ci l'empêchant de se déplacer, mais le monstre n'avait pas l'air d'être prêt à le lâcher. Poussant un soupir rageur, il s'avança non sans difficulté vers le maître de la gelée, sans se soucier de Chuck qui vociférait, enfin, plutôt couinait, avec colère contre l'autre familier rose qui avait osé coller son maître. Sans plus attendre une seconde, il dirigea une main vers une des Green Maiden en proférant une formule magique ou un nom de sort, peu importe : un truc de Sorcier. La pauvre se prit dix pics de glace dans la tronche avant de mourir en s'écrasant sur le sol. Il était de niveau 95, ces monstres n'étaient qu'une simple formalité après les petits Lunatics qu'il arrivait à tuer d'un petit coup de bâton. La deuxième ne porta aucun intérêt à la mort de sa consœur et se jeta sur le brun balafré, toutes dents dehors.

« Attent... » commença Michael en tendant cette fois sa main vers la deuxième ainsi qu'en mettant un pied en avant.

Cependant, il ne finit pas sa phrase. Il tomba violemment en avant, poussé par toute la force de Chuck, furieux qu'on l'eût ignoré et aussi, grâce à son incapacité à courir à cause de l'autre machin qui engloutissait à moitié sa jambe. Son front tomba contre les dalles de la cour et ses mains raclèrent également contre la pierre.

Bilan : une bosse sur le front et les mains en sang. Quoi de mieux qu'une journée tranquille à Izanagi, hein ?






No warning sign,
no alibi.
Revenir en haut Aller en bas

À la recherche du Poring perdu ? [PV Michael]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Inner Universe :: Temple-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com